Archives du mot-clé écriture

Écrire en pâte à modeler les mots de Noël

Après les fiches d’écriture des mots de la classe, toujours dans l’idée de l’apprentissage de la forme et des caractéristiques des lettres en travaillant en pâte à modeler, je vous partage les fiches d’écriture en pâte à modeler des mots de Noël : neige, sapin, feu, lutin, noël, étoile, boule, bougie, cadeau, lettre et flocon. Fiches à imprimer et plastifier avant de travailler directement dessus à la pâte à modeler.

écrire en pâte à modeler - mots de noël

La première fois, j’avais amené ce travail auprès de mes élèves de moyenne section lors d’une séance d’introduction où je leur avais demandé de me lister ce à quoi ils pensaient quand ils pensaient à Noël. J’avais ensuite fabriqué les fiches que je partage ici. Cette première séance n’a pas un intérêt démesuré mais elle permet aux élèves de s’approprier les séances de travail sur les lettres qui sont faites ensuite. Les années suivantes, j’ai conservé la première séance de construction de liste sans refaire mes fiches d’écriture, les enfants listant peu ou prou les mêmes choses, les quelques mots d’écart n’ont pas eu grande importance.

Comme pour le travail sur les mots de la classe, et pour celles et ceux qui ne les auraient pas lues, je vous remets les quelques réflexions sur l’écriture en pâte à modeler… réflexions que j’enrichirais à l’occasion, je suis en train de regarder du côté des lettres rugueuses de Maria Montessori et ça amène son lot de choses à penser, repenser, discuter.

L’écriture en pâte à modeler permet de toucher physiquement la lettre. Elle amène l’élève à se rendre compte que, par exemple, pour faire un A il faut fabriquer trois colombins alors que pour le U il faut un fabriquer un seul, beaucoup plus long, que l’on va devoir tordre pour l’arrondir. L’élève prend ainsi conscience, petit à petit, des caractéristiques des lettres… conscience qu’il me parait intéressant -si ce n’est obligatoire- de formaliser par des questions du type « comment as-tu fait ? » et autres « explique-moi ».

A l’usage, il faut s’assurer lors des premières séances que les élèves travaillent bien dans la case en dessous de la lettre et non pas sur la lettre. Dans le même genre certains, sans doute pas encore assez familiers avec la fabrication de colombins, travaillent par petits bouts de pâte à modeler déposés pour recouvrir le modèle. On pourra indiquer qu’il faut travailler dans la case du bas pour mieux voir le modèle.

Pour lier avec la notion d’écriture, il faut aussi veiller à ce que les élèves respectent le sens conventionnel de l’écriture gauche-droite. Pour faciliter cet apprentissage, j’ai inclus cette année le même système de feux verts -> feux rouges que dans les fiches d’écriture des plus grands afin que les enfants disposent d’un repère visuel pour démarrer.

Pour cet atelier j’utilise un cahier de progrès qui permet à l’élève de consigner sa réussite et suivre son avancement, via le tampon dateur, en tamponnant dans la bonne case ou par un système de points verts classiques. Enfin, pour donner vision aux parents et mettre en avant les réussites (ça peut aussi en motiver certains), j’utilise le mur des bravos.

Les fichiers sont disponibles ici :

écrire en pâte à modeler - mots de noël - cahier de progrès écrire en pâte à modeler – mots de noël – cahier de progrès.pdf
écrire en pâte à modeler - mots de noël - fiches écrire en pâte à modeler – mots de noël – fiches.pdf
Publicités

Écrire en pâte à modeler les mots de la classe

Avec les élèves de moyenne section, en première approche de l’écriture j’aime bien travailler sur l’écriture en pâte à modeler. Je vous partage les fiches d’écriture des mots de la classe en premier car en ce (encore) début d’année, cela peut faire sens de travailler sur cette thématique, notamment en lien avec le rangement du matériel.

écrire en pate à modeler - les mots de la classe

L’écriture en pâte à modeler permet de toucher physiquement la lettre. Elle amène l’élève à se rendre compte que, par exemple, pour faire un A il faut fabriquer trois colombins alors que pour le U il faut un fabriquer un seul, beaucoup plus long, que l’on va devoir tordre pour l’arrondir. L’élève prend ainsi conscience, petit à petit, des caractéristiques des lettres… conscience qu’il me parait intéressant -si ce n’est obligatoire- de formaliser par des questions du type « comment as-tu fait ? » et autres « explique-moi ».

A l’usage, il faut s’assurer lors des premières séances que les élèves travaillent bien dans la case en dessous de la lettre et non pas sur la lettre. Dans le même genre certains, sans doute pas encore assez familiers avec la fabrication de colombins, travaillent par petits bouts de pâte à modeler déposés pour recouvrir le modèle. On pourra indiquer qu’il faut travailler dans la case du bas pour mieux voir le modèle.

Pour lier avec la notion d’écriture, il faut aussi veiller à ce que les élèves respectent le sens conventionnel de l’écriture gauche-droite. Pour faciliter cet apprentissage, j’ai inclus cette année le même système de feux verts -> feux rouges que dans les fiches d’écriture des plus grands afin que les enfants disposent d’un repère visuel pour démarrer.

Pour cet atelier j’utilise un cahier de progrès qui permet à l’élève de consigner sa réussite et suivre son avancement, via le tampon dateur, en tamponnant dans la bonne case ou par un système de points verts classiques. Enfin, pour donner vision aux parents et mettre en avant les réussites (ça peut aussi en motiver certains), j’utilise le mur des bravos.

Les fichiers sont disponibles ici :

écrire en pâte à modeler - mots de la classe - cahier de progrès écrire en pâte à modeler – mots de la classe – cahier de progrès.pdf
écrire en pâte à modeler - mots de la classe - fiches écrire en pâte à modeler – mots de la classe – fiches.pdf