Archives du mot-clé cirque

Livre à compter MS/GS – Le petit jongleur

Voici un livre à compter autour d’une thématique cirque : le petit jongleur. C’est l’histoire d’un enfant qui habite dans un cirque et qui veut apprendre à jongler. Il commence avec une première balle que lui donnent son père et sa mère. Le lendemain, il en ajoute une deuxième donnée par son grand-père, puis une autre donnée par sa grand-mère, etc.

Dans le principe c’est relativement proche de ce que je vous ai déjà dit dans mon article sur le livre à compter des flocons : renforcer le lien nombre/écriture chiffrée/autres représentations, mettre l’élève en position d’auteur, travailler l’objet livre (couverture, articulation texte/illustrations). A noter qu’ici, vous le verrez en regardant les images, une part bien plus grande et donnée à l’écriture avec, pour chaque petit texte, un ou deux mots à écrire par l’élève (les jours de la semaine et le vocabulaire de la famille dont je n’ai pas encore partagé les fiches d’écriture ; elles sont en cours de remise au propre). Les élèves de grande section pourront écrire en cursive, les élèves de moyenne section en utilisant les capitales. On peut aussi noter que les illustrations sortent du simple graphisme et nécessitent d’avoir travaillé le bonhomme (les articulations des bras notamment), les décors (dessiner un arbre, une maison, une voiture, une caravane, etc.) pour que les élèves soient vraiment libres d’illustrer à la hauteur de leurs envies. Le projet est relativement ambitieux, je me verrais bien faire ça en CP … mais ça leur avait tellement plu !

Le fichier (lien ci-dessous) permet l’impression du squelette du livre (format A4 en mode paysage). Outre une couverture par défaut (que je n’ai pas utilisée car j’ai laissé mes élèves faire leurs couvertures) le fichier contient les pages nombre (les cadres dans lesquels l’élève colle les constellations et écrit le nombre et les ronds à colorier) avec, à leur verso, les pages histoire à compléter et illustrer (sauf pour la première histoire dont le recto est une page vierge). Pour être plus clair, les pages sont dans l’ordre : couverture, au dos du blanc (c’est une page de gauche) ; blanc (c’est une page de droite), au dos la première histoire (gauche) ; première page nombre (droite), au dos la deuxième histoire (gauche) ; deuxième page nombre (droite), au dos quatrième histoire (gauche)…

Pour travailler la discrimination, j’imprime les constellations (fournies dans le fichier) pour quelques nombres, je les découpe et les mélange dans des barquettes qui sont mises à disposition des élèves (une barquette avec les constellation du dé, une avec les constellations doigts, une avec la consigne d’écriture). Quand un élève « construit » la page du 1, il doit s’assurer de prendre les bonnes étiquettes.

La complexité, en terme de gestion pour l’enseignant, en plus d’avoir à stocker un nombre relativement important de feuilles par élève, est que le texte et l’illustration viennent au dos de la page nombre précédente. Cela implique de s’être suffisamment entraîné sur les mots à écrire afin d’éviter les loupés qui pourraient obliger à refaire une partie du travail.

Le fichier est disponible ici : Livre à compter – Le petit jongleur.pdf

Vous pouvez feuilleter le livre en cliquant sur les images de la galerie, sachant que je n’ai pas mis les pages blanches dont je vous ai parlé plus haut.

Publicités

Cirque – Chapiteau et éléphant en papertoys

Comme on a pas mal peint, dessiné et travaillé dans le plan depuis le début de l’année, j’ai cherché à faire quelque chose que l’on puisse construire et qui colle au thème du cirque de notre projet d’école de l’année. Au final c’est un collègue qui m’a donné l’idée : il avait fait des chapiteaux en papier avec ses élèves. Il a utilisé un modèle que l’on trouve sur la maternelle de moustache. Comme je voulais quelque chose que les enfants puissent décorer et découper eux-mêmes, j’ai créé un modèle utilisant uniquement des lignes droites en partant sur une base octogonale. Histoire d’habiter ce chapiteau, j’ai ajouté un modèle d’éléphant, lui aussi à bases de lignes droites.

Pour la réalisation :

Les enfants ont bien adhéré au projet qui s’est finalement avéré d’assez longue haleine (pour eux, comme pour moi). Je pensais initialement les faire travailler au crayon de couleur pour que le travail demande un réel effort de coloriage (par opposition au feutre ou à la peinture dont le trait est très couvrant donc rapide) mais, pour en avoir fait un moi-même, je me suis aperçu que le crayon de couleur demandait ici trop de travail et risquait de les démotiver. On est donc partis au feutre, ce qui permet aussi d’avoir des couleurs plus punchy, et ça s’est avéré déjà bien assez long à faire tout en restant motivant.

  • Imprimer le modèle sur papier épais (type canson).
  • Demander aux enfants de choisir trois couleurs : une pour les bandes horizontales, deux pour faire une alternance verticale. Les deux couleurs d’alternance seront reprises pour faire le bas du chapiteau. J’ai guidé les élèves pour qu’ils prennent des couleurs relativement contrastées ou complémentaires.
  • Pour le haut du chapiteau : colorier suivant la consigne, découper en faisant d’abord le tour du chapiteau, couper les « petits triangles » qui restent, écrire son nom dans une des cases. Le pliage/collage est malheureusement affaire du maître, ce qui peut s’avérer relativement chronophage (sauf à avoir une ATSEM au top).
  • Pour le bas du chapiteau : colorier en alternant les deux couleurs principales de la partie haute, découper en suivant le trait en pointillé du milieu, couper les parties inutiles. Le pliage / collage est là aussi affaire du maître.
  • Assemblage haut et bas : enduire de colle les ailettes de la partie haute (sauf celle avec le prénom) et coller la partie basse préalablement pliée sur les traits larges. Là encore, c’est le maître qui s’y colle.

C’est là : Chapiteau et éléphant en papertoys.pdf. Pour le montage de l’éléphant, voir dans le fichier les explications détaillés. A noter que j’ai aussi mis un éléphant en arrondis mais il ne colle pas vraiment au chapiteau octogonal donc je ne l’ai pas utilisé.