Archives du mot-clé capitales

Correspondance capitales / minuscules script sur les mots de Noël

Pour travailler la correspondance lettres capitales bâtons / écriture minuscule script en grande section, je vous propose ces fiches autour des mots de Noël. Je vous avais déjà partagé un travail similaire autour des mots du cirque mais à cinq semaines de Noël, c’est le moment ou jamais.

correspondance majuscules script - mots de noel

En travail préliminaire, il faut faire prendre conscience aux enfants de l’existence des trois systèmes d’écriture : le système en lettres bâtons, les capitales d’imprimerie, que l’on retrouve autour de nous sur les affiches, les noms des rues, les gros titres des journaux ou de la publicité ; le système script minuscule, omniprésent sur nos écrans, nos livres, et souvent mêlé au premier (une amie -coucou Soph- me disait n’avoir croisé que des panneaux en script minuscule sur son trajet pour aller à l’école quand j’avais passé mon trajet à ne voir que des capitales) ; l’écriture cursive principalement liée à l’écriture manuelle. On pourrait presque dire de ce dernier système que c’est l’écriture de l’école (j’y reviendrai à l’occasion, je vous avais parlé vite fait de mes « recherches » -pensées en cours serait plus juste- sur les lettres rugueuses de Maria Montessori dans cet article).

Avant de s’entraîner sur la correspondance capitales / minuscules script, nous avions observé l’alphabet pour essayer de repérer quels lettres se ressemblaient beaucoup dans les deux écritures. Nous avions repéré les lettres c, i, j, k, o, p, s, u, v, w, x, z. Nous avions aussi repéré que certaines lettres sont en miroir (b/d, p/q) et qu’il faut faire attention à ces lettres pièges. Nous avions ensuite construit un affichage avec les lettres similaires mises en avant pour « qu’on les retrouve facilement ».

Ce travail sur les mots de Noël n’intervient donc que dans un deuxième temps, pour se familiariser et s’entraîner. On utilise des lettres en plastique à poser sur une réglette. A noter qu’il faut faire attention à ne pas mettre trop de lettres dans la barquette de tri afin que l’opération de recherche d’une lettre ne prenne pas un temps excessif. Un premier tri est à effectuer par l’enseignant (on pourra supprimer tout ou partie des lettres inutiles).

Les fichiers sont disponibles ici :

correspondance capitales minuscules script - mots Noël - cahier de progrès correspondance capitales minuscules script – mots Noël – cahier de progrès.pdf
correspondance capitales minuscules script - mots Noël - fiches correspondance capitales minuscules script – mots Noël – fiches.pdf

Les fiches sont à imprimer en recto/verso, à massicoter au milieu et à plastifier.

Pour la suite, je vous copie-colle ce que j’avais écrit il y a deux ans…

Pour qu’ils puissent travailler en autonomie, les fiches sont recto-verso avec la solution au dos. Pour s’aider, ils peuvent utiliser l’alphabet trois écritures affiché au tableau, le tableau des lettres que nous avons construit ensemble et… ils peuvent « tricher » (je n’utilise pas ce terme avec mes élèves) i.e. ils ont le droit de retourner la carte pour s’aider de la solution. Ils utilisent un « cahier de progrès » pour marquer leur avancement en tamponnant les mots qu’ils ont déjà fait. Cela leur permet de choisir sur quels mots ils vont travailler et à quel rythme.

De manière générale sur les ateliers avec « cahier de progrès » (sachant que « fiche contrat » serait un terme plus adapté dans la mesure où cette fiche ne marque pas un progrès mais une progression, mais bon, le propos n’est pas là), je constate que :

  • L’élève choisi dans quel ordre il va travailler. Un élève peut préférer travailler sur un mot qui nous paraît complexe car le mot lui « parle », et s’y donner plus à fond.
  • L’élève visualise la quantité de travail à fournir pour arriver au bout de l’atelier (qui sera proposé plusieurs fois). J’observe régulièrement des élèves qui, proches de la fin, mettent un coup en plus « pour terminer ».
  • L’utilisation de matériel en manipulation évite les photocopies et les manutentions hasardeuses de découpage / collage de puzzle de lettres par les élèves qui peuvent se retrouver, par exemple, à avoir collé une lettre à l’envers et se sentir coincés même s’ils ont vu leurs erreurs.
  • Sur le plan organisation de la classe, cela permet d’avoir un atelier qui va s’étaler sur plusieurs jours, éventuellement plusieurs semaines suivant ce qui y est fait.

Sur le plan négatif :

  • Certains élèves vont avoir fini tout les mots en une séance quand il en faudra quatre ou cinq pour d’autres qui, soit travaillent lentement, soit s’arrêtent dès qu’ils ont fait un mot (et s’en contentent parfaitement). Il faut donc avoir des ateliers d’avance pour les élèves qui ont terminé et arriver à dégager du temps pour aider les élèves qui avancent moins vite sur un atelier qui devrait être en autonomie.
  • Certains élèves grugent et tamponnent plus de mots qu’ils n’en font réellement. Ils ne sont en général pas très discrets et viennent me voir au bout de deux minutes : « Maître j’ai fini ! »
Publicités