Archives pour la catégorie Cycle 3 – Consolidation

Fiches d'exercices calcul posé autocorrectif

En ces temps de confinement et de classe à la maison, avec la team cycle 3 de mon école, nous avons décidé donner régulièrement, en plus du reste, du calcul posé afin d’automatiser les procédures. En classe, j’utilise les fiches autocorrectives petit format qui permettent à chacun d’avancer à sa vitesse mais, forcément, les fiches plastifiées sont restées en classe. J’ai donc préparé des fiches de calcul posé avec les quatre opérations et la correction au verso que nous leur déposerons sur les ENT de nos différentes classes. A faire au brouillon, sur ardoise ou sur la fiche après impression. L’idée étant que le travail se fasse sur un support réel (il y a plein de sites avec les opérations) afin de limiter (un peu) le temps passé derrière l’écran.

Avec les collègues nous avons décidé de leur proposer le calcul sur trois jours seulement :

  • Jour 1 : additions et soustractions
  • Jour 2 : multiplications
  • Jour 3 : divisions

Evidemment, ce découpage se discute mais il explique le regroupement additions / soustractions que vous trouverez dans les fiches. J’ai repris le code couleur vert / bleu / rouge et noir pour marquer la difficulté. Ici le niveau rouge est à destination des CM1, le niveau noir pour les CM2. Il faudrait que je fasse aussi les niveaux vert et bleu mais un peu pressé par le temps je n’ai, pour l’instant, fait que ceux-là.

Les fichiers sont disponibles ici, si vous voulez les utiliser pour vos classes de CM1/CM2, n’hésitez pas. Chaque fichier compte une quarantaine de fiches par niveau, on a de quoi voir venir. Pour éviter d’en envoyer trop d’un coup à nos élèves, j’ai séparé les 6 premières fiches dans un fichier zip :

Histoire de l'art Norman Rockwell – Notre problème à tous

Voici des ressources (fiche artiste, fiche oeuvre, dossier image) pour parler d’un tableau qui a valeur d’un symbole dans l’histoire du Mouvement des droits civiques : Notre problème à tous – The problem we all live with de Norman Rockwell. Je sais déjà que cette oeuvre parlera à mes élèves, les enfants ont le sens de la justice.

En deux mots, le tableau représente Ruby Bridges, alors âgée de six ans, première enfant noire à intégrer une école pour enfants blancs en 1960, à l’époque où la ségrégation prend officiellement fin aux États-Unis. À cause des menaces proférées à son égard, elle est escortée par quatre adjoints du marshal chargés de sa protection.

Pour les détails sur ma façon de procéder en histoire de l’art, je vous laisse aller voir ça dans l’article sur Vega de Victor Vasarely mais dans l’idée je commence par montrer le tableau (voir le fichier oeuvres), puis le lendemain je rajoute l’artiste, puis le lendemain on regarde quelques vidéos (que je mets en pause pour ajouter des détails ou commenter) pour en apprendre plus avant de lire la fiche d’histoire de l’art. Voici les fichiers pour Notre problème à tous de Norman Rockwell :

Ci-dessous les vidéos que j’ai sélectionnées :

Présentation des préparatifs à une exposition sur Norman Rockwell. Visite de musée et description générale de son oeuvre et de son style. Une bonne introduction.
Présentation du tableau par l’émission Crobar.
Interview de Ruby Bridges pour comprendre le contexte et la portée de l’oeuvre de Rockwell.
Petit sketch autour du tableau qui décrit le contexte du tableau par l’émission d’arte A Musée vous, A Musée moi.
Autre sketch autour du tableau qui permet de saisir que le sujet est toujours d’actualité.

Dico presto !

Voici un jeu que j’ai mis en place dans ma classe cette année : le dico presto ! Ce jeu permet d’apprendre, et de renforcer, l’utilisation du dictionnaire en invitant les élèves à chercher le plus rapidement possible des mots issus d’une même thématique (c’est aussi l’occasion de traiter la notion de champ lexical). Il peut se jouer tout seul ou à plusieurs, dans ce second cas il faut que chaque joueur ait un dictionnaire à disposition (idéalement dans la même édition). Voir les détails dans la suite.

Règle du jeu – 1 joueur :

  • Chronométré : Choisir une carte dans la thématique de son choix, lancer le chronomètre et chercher les mots les uns après les autres. Quand on a trouvé le dernier mot, arrêter le chronomètre et noter son temps. Revenir sur la fiche un autre jour et voir si on est capable d’améliorer son score.
  • Contre la montre : Régler un minuteur (avec le téléphone portable ou un sablier) et essayer de trouver le plus de mots dans le temps imparti.

Règle du jeu – plusieurs joueurs :

  • Bataille : Choisir une carte, tous les joueurs ont le dictionnaire fermé, l’un des joueurs donne le top départ pour le premier mot. Le premier qui a trouvé le mot marque un point. On continue avec l’ensemble des mots de la carte. A la fin de la partie, le joueur qui a le plus de points remporte la manche.

Les mots des différents champs lexicaux sont relativement simples, l’idée étant d’améliorer l’utilisation du dictionnaire et non d’améliorer le vocabulaire des élèves. De plus, je ne voulais pas induire de difficulté liée à la lecture de mots inhabituels. Pour la même raison, les thèmes (32 thèmes disponibles) sont relativement proche des intérêts des élèves : l’école, la matériel de la classe, la rue, le gymnase, la maison, la cuisine, la salle de bain, le jardin, la ville, la campagne, la montagne, la forêt, le bord de mer, les voyages, les sports, etc.

Dans ma classe, j’ai fait une affiche de suivi (un tableau à double entrée avec le prénom et une case vide) pour que chaque gagnant puisse venir marquer sa victoire lors d’une bataille. Ce tableau permet aux élèves de faire des batailles avec des adversaires de niveau proche.

Les fichiers sont disponibles ici :

Histoire de l’art Johannes Vermeer – La jeune fille à la perle

La semaine prochaine, nous allons parler Vermeer avec mes élèves. Vendredi avant de partir j’ai affiché l’oeuvre au mur et plusieurs d’entre eux sont venus me voir en sortant de la classe pour me dire qu’ils avaient déjà vu ce tableau mais n’en connaissaient pas l’auteur. Voici donc quelques ressources pour travailler sur la « Joconde du nord ». Je compte leur mettre les liens vers les vidéos dans l’ENT afin qu’ils puissent les regarder chez eux, je leur ai distribué la fiche vendredi avant qu’ils ne partent (j’avais préparé les photocopies pendant les vacances).

Pour les détails sur ma façon de procéder en histoire de l’art, je vous laisse aller voir ça dans l’article sur Vega de Victor Vasarely. Voici les fichiers pour La jeune fille à la perle de Vermeer :

Ci-dessous les vidéos que j’ai sélectionnées :

La vidéo n’est pas particulièrement bien mise en avant mais elle permettra de faire réaliser aux élèves que la toile est de faible dimension. Elle me semble une bonne introduction à la suite.
Vidéo courte qui donne déjà pas mal d’informations sur le tableau.
Les vidéos de 3 coups de pinceau sont toujours très dynamiques et rythmées. On aborde ici Vermeer dans sa globalité.
Visite de l’exposition Vermeer au musée du Louvre.

Histoire de l’art Victor Vasarely – Vega

Voici quelques ressources autour de Victor Vasarely, fondateur du mouvement Op Art, et en particulier de son oeuvre Vega. C’est, je crois, la première fiche d’histoire de l’art que je partage avec vous. Peut être pas le plus urgent avec la crise sanitaire actuelle mais je crois vraiment en la fonction cathartique de l’art en ces temps d’inquiétude et l’histoire de l’art est prétexte à lecture, dessin (ici géométrie ce qui nous permettra de faire des maths). Par ailleurs, on trouve de nombreuses vidéos qui pourront servir de supports pédagogiques complémentaires aux élèves.

De manière générale, en histoire de l’art, je procède toujours de la même façon. Sur une semaine :

  • Jour 1 : J’affiche dans un coin du tableau un exemplaire de l’oeuvre imprimé en A3 (que je plastifie pour le conserver d’une année sur l’autre). Il y a toujours un élève pour remarquer que l’oeuvre a changé, nous pouvons alors l’observer (formes, couleurs, sujet, éventuellement si elle leur rappel une autre oeuvre, s’ils pensent connaître l’artiste, etc.).
  • Jour 2 : Je rajoute un exemplaire de la affiche artiste imprimé en A4. Cette fiche consiste en un portrait de l’artiste, son nom, ses dates et sa nationalité. Je trouve important que les élèves puissent être mis en contact avec les oeuvres mais aussi qu’ils soient familiarisés avec les auteurs, ne serait-ce que de nom. C’est aussi souvent l’occasion de parler des auteurs d’origines étrangère qui ont vécu ici ou là, ce qui permet de faire un lien avec la géographie, l’histoire (pour ceux qui ont fuit leurs pays pendant les deux guerres mondiales) et, pour certains élèves, faire un lien avec leur propre histoire.
  • Jour 3 : Nous regardons quelques vidéos (youtube est une mine avec de nombreuses personnes talentueuses qui font un travail incroyable) que je mets en pause pour questionner, faire du lien, expliquer un détail, etc.
  • Jour 4 : Nous lisons et complétons la fiche d’histoire de l’art qui ira dans leur classeur pour garder une trace. Je prépare aussi quelques autres oeuvres de l’artiste que je projette avec le TBI.

Enfin, dans la mesure du possible (et j’avoue que c’est trop rarement le cas avec mes CM1/CM2 pour cause d’emploi du temps bien chargé), nous faisons un travail de réinvestissement en arts visuels. Pour Vasarely, je vous laisser chercher, il y a beaucoup de choses, notamment en rapport avec Vega et son quadrillage.

Il m’arrive souvent de regrouper les séances 2 et 3 ou 3 et 4 (en fonction du nombre de vidéos que j’ai sélectionné) mais en termes de mémorisation il est préférable d’y revenir plusieurs fois dans la semaine sur des séances courtes que de faire une seule grosse séance.

En termes de supports j’utilise donc : une reproduction de l’oeuvre format A3, une affiche auteur format A4, une fiche histoire de l’art, d’autres oeuvres de l’artiste à vidéo-projeter.

Mes fiches histoire de l’art sont relativement classiques (une reproduction de l’oeuvre, sa carte d’identité, un mot sur l’auteur, un texte sur l’oeuvre elle-même, une frise chronologique pour resituer l’oeuvre dans son époque) mais je voulais en plus présenter d’autres oeuvres de l’artiste et d’autres artistes de la même époque, le même courant artistique, etc. J’ai aussi ajouté quelques encarts avec des quizz maths ou culture afin de rendre les élèves plus actifs.

Voici les fichiers pour Vasarely :

Ci-dessous les vidéos que j’ai sélectionnées :

Cette vidéo constitue une bonne introduction, notamment pour son aspect historique.
Cette vidéo est intéressante notamment pour prendre la mesure de la taille de certaines oeuvres.
Une visite de la retrospective organisée par le Centre Pompidou en 2019. La bande annonce de l’exposition (pour laquelle je ne vous ai pas mis le lien) permet aussi de survoler en quelques secondes l’ensemble de l’oeuvre de Vasarely.

S’entraîner au calcul posé avec les fiches autocorrectives

Voici des fiches pour s’entraîner au calcul posé (addition, soustraction et multiplication) à la manière de ce que j’avais fait pour la division posée. Ces fiches étaient initialement au format A5 mais j’ai finalement préféré les mettre en format A6 pour avoir quelque chose de plus compact. J’ai conservé le code couleur vert, bleu, rouge, noir façon pistes de ski qu’on retrouve sur les autres fiches dédiées aux calcul posé (divisions et les décimaux) qui parle bien aux élèves.

Comme pour les autres fichiers, vous trouverez une quarantaine de fiches par niveau, soit environ 160 opérations pour s’entraîner ! Je n’imprimerais probablement pas toutes les fiches pour tous les niveaux mais je préfère en avoir trop que pas assez. Les fichiers sont disponibles ci-dessous, à imprimer en recto-verso (retourner sur les bords courts) et à plastifier.

Addition :

Soustraction :

Multiplication :

Pour la division, c’est par .

Ces fiches sont à destination des cycle 2 / cycle 3, les différents niveaux de difficulté permettant de travailler selon le niveau de chacun. J’ai personnellement fait un tableau à double entrée pour chaque opération avec les prénoms des élèves et les niveaux vert, bleu, rouge et noir où chaque élève vient noter s’il a réussi une fiche. Quand quatre fiches d’un niveau sont réussies, il peut passer au niveau d’après. Cela me permet de suivre d’un oeil où les élèves en sont et cela permet à chacun d’avancer à sa vitesse.

Affiche pour l’entrée en classe

Cela fait deux ans que je vois l’affiche de charivari sur la porte de classe de ma collègue Lau (coucou) et deux ans que cela me fait envie d’en faire une, de poser dès l’entrée en classe les fondements de ce qui fait de nous une classe et pas une autre. Cette année j’ai pris le temps de faire cette affiche pour ma porte de classe. Dans l’esprit on y retrouve des choses de l’affiche de charivari, qui vient elle-même d’un site anglophone il me semble, plus quelques petits trucs à moi. J’ai choisi une tournure de phrase tournée vers l’élève plus que vers le groupe car il me semble important que chacun ait conscience de tout ça, se sente bien, pour que notre groupe fonctionne.

Désolé pour la qualité de l’image mais vendredi soir j’avais le soleil rasant et un fort contraste que mon téléphone a eu du mal à gérer…

Ici, c’est ta classe…

Fais de ton mieux. Tu as le droit de te tromper. Toujours. Ouvre tes oreilles, tes yeux et ton esprit. Sois curieux. Rêve en grand. Pose des questions. Plein ! Travaille dur, recommence. Encore. N’abandonne pas. Aide les autres. Demande de l’aide. Sois généreux. Partage. Parle avec gentillesse. Dis la vérité. Sois poli.

… bienvenue !

Le fichier est disponible ici : Affiche de porte – Bienvenue en classe.pdf