Archives pour la catégorie Explorer le monde

Observer, se questionner, questionner le monde.

Poissons d’avril

Voici un article un peu en décalé mais qui pourra resservir l’année prochaine (ou pas). Début avril, j’ai fait travailler mes élèves sur le dessin du poisson i.e. arriver, en décrivant toutes les étapes nécessaires, à dessiner un poisson d’avril. L’idée est d’amener les élèves à prendre conscience qu’un dessin d’apparence complexe peut se faire avec plusieurs étapes simples. Dans le cas du poisson nous avons travaillé en 6 étapes :

  • Tracer une boucle pour faire le corps du poisson.
  • Fermer la figure pour former la queue.
  • Dessiner la tête, l’oeil et la bouche.
  • Ajouter les nageoires.
  • Tracer des ponts pour dessiner les écailles. Il est peut-être plus facile de tourner la feuille.
  • Tracer des lignes horizontales pour la queue et des obliques sur les nageoires.

Poissons d'avril

Après leur avoir montré plusieurs fois au tableau, je leur ai proposé une affiche (voir les fichiers en attachement) qui retrace les étapes nécessaires et leur ai demandé de s’entraîner sur papier. Quand ils étaient sûrs d’eux, je leur ai demandé de me faire une famille de poissons en travaillant au crayon, repassé au feutre noir sur papier rouge. A noter que le découpage des poissons n’est pas simple, ils sont nombreux à « aller tout droit » quand ils arrivent au niveau de la queue et on se retrouve avec des poissons sans queue. J’ai du y revenir plusieurs fois en regroupement, leur montrer que « si on va tout droit, la queue tombe » et donc « quand on arrive au niveau de la queue, il faut tourner ses ciseaux ».

Ensuite nous avons peint un fond à la gouache en utilisant des vagues et deux couleurs. Il faut travailler avec un pinceau assez large et orienter les élèves pour qu’ils ne fassent pas des vagues trop serrées qui ont tendance à se transformer en dents de scie. On ajoute des algues, découpées dans du canson passé à l’encre verte avant de coller nos familles de poissons.

Poissons d'avril - Images séquentiellesJ’en aussi profité pour faire un travail sur fiche avec des images séquentielles, sur le dessin du poisson, à remettre dans l’ordre. Je différencie le nombre d’images pour les moyens (4 images) et les grands (6 images).

C’est un peu gâche papier quand on voit la place que ça prend sur la feuille mais ça m’a permis de renforcer le travail sur les images séquentielles qui est encore compliqué pour beaucoup d’entre eux.

Les fichiers sont là :

Publicités

Fabriquer un sténopé pour observer l’éclipse du 20 mars

Voici les étapes pour fabriquer un sténopé en 2 minutes chrono. L’idée du sténopé est de laisser entrer la lumière (celle du soleil en ce qui concerne le 20 mars) par un petit trou à l’entrée d’une boîte et d’observer l’image projetée sur un écran au fond de la boîte. On n’est donc plus en observation directe du soleil mais en observation projetée, ce qui évite les risques liés à l’observation du soleil sans éléments de protection adaptés.

Edit : Pour précision, on ne cherche pas à faire un alignement soleil – sténopé – oeil comme si on utilisait une longue vue… Cela reviendrait à une observation directe du soleil avec une mauvaise protection. Il faut observer l’image du soleil formée sur l’écran.

Pour fabriquer ce sténopé, il faut :

  • Une boîte de Pringles (ou similaire)
  • Du papier cuisson
  • Un morceau de papier canson noir
  • Une aiguille
  • Du scotch
  • Une paire de ciseaux

Fabriquer un sténopé - 1

Les étapes :

  • Avec l’aiguille, faire un petit trou dans le fond de la boîte (côté métal). Il faut pas mal forcer pour traverser le fond métallique donc pensez à prendre quelque chose de dur pour appuyer. Vous venez de faire l’objectif de votre sténopé.
  • Découpez un morceau de papier cuisson et coincez-le avec le couvercle transparent de la boîte. Vous venez de faire l’écran de votre sténopé.
  • En théorie c’est fini mais, pour plus de confort d’observation, vous pouvez entourer la boîte avec du canson noir pour protéger l’écran de la lumière extérieure qui diminuerait le contraste de l’image projetée. L’idéal étant de se cacher derrière un rideau ou autre paroi opaque et de ne laisser dépasser que l’avant du sténopé.

Voilà !

Fabriquer un sténopé - 2 Fabriquer un sténopé - 3 Fabriquer un sténopé - 4

Je ne suis pas certain de le faire avec mes élèves car, avec les enfants de maternelle, le risque est grand qu’ils se mettent à regarder avec le sténopé et en dehors du sténopé pour « voir la différence » et ce, même si on a parlé en classe des risques liés à l’observation du soleil directement. A dire vrai, je suis plutôt certain de ne pas le faire.

Par contre, je vais sûrement en bricoler un deuxième avec mes filles pour le fun. A voir également si ce format convient à l’observation d’une bougie pour voir que le sténopé inverse l’image… On essaiera sûrement ça un de ces soirs.

Fabriquer un sténopé - 5